Comment mieux défiscaliser avec la loi Pinel

loi pinel

Comment défiscaliser avec la loi Pinel

Défiscaliser avec la loi Pinel grâce à la défiscalisation immobilière est un des moyens les plus efficaces pour réduire son imposition.

La loi Pinel encourage l’investissement en immobilier neuf. 

En contrepartie de l’acquisition d’un logement neuf et de sa mise en location pendant une durée minimale de 6 ans, 9 ans ou 12 ans.

Ainsi vous récupérez 12%, 18% ou 21% du prix de revient du bien sur la durée de mise en location.

Soit 2 % par an jusqu’à 9 ans et 1% supplémentaire par an jusqu’à 12 ans. 

En d’autres termes, un appartement d’une valeur de 200 000 € engendrera 4 000 € d’économie d’impôt par an pendant 9 ans, 2 000 € par an ensuite.

 

Exemple de défiscalisation avec la loi Pinel

Loi Pinel

Vous achetez un appartement de 60 m² pour 240.000 € (frais de notaires inclus) en zone A répondant aux normes BBC.

Les revenus générés par ce bien sont de 10.500 € par an, soit un loyer mensuel de 875 €. 

Vos charges annuelles sont de 1.050 € et vos intérêts d’emprunts de 10.000 €.

Prix au m² 4.000 € (< 5.500 €, zone A)
Montant de la défiscalisation 240.000 € x 21 % = 50.400 €
Réduction d’impôt 4.200 € par an pendant 12 ans
 

Déductions des frais

Les déficits fonciers résultant des dépenses autres que les intérêts d’emprunt sont imputables sur le revenu global dans la limite de 10.700 €.
 
D’autre part si vous avez des revenus fonciers, vous pouvez déduire ces intérêts de vos revenus de même nature.
  • La réduction d’impôt est accordée au titre de l’année d’achèvement des travaux de l’appartement.
  • Concernant la déclaration des revenus fonciers, l’investisseur a la possibilité de déduire un certain nombre de charges réelles parmi lesquelles :
    – Les intérêts d’emprunt, les assurances décès, invalidité, les frais de caution ou d’hypothèque pendant toute la durée du prêt,
    – Les frais de fonctionnement tels que les frais de gestion locatives, assurances loyers impayés, taxe foncière, etc.
    – Si le montant à déduire est supérieur aux loyers encaissés, l’excédent est d’abord imputé sur d’autres revenus fonciers existants, puis sur le revenu global avec un plafond de 10.700 

Les conditions de la loi Pinel

Comme dans les lois similaires précédentes, quelques conditions doivent être respectées. 

Le bien ne peut excéder 300 000 € et doit être situé dans des zones géographiques déterminées. 

Les loyers et ressources des locataires sont plafonnés. 

Dans la grande majorité des cas, ce plafonnement n’est pas une véritable contrainte, le loyer de marché se confondant avec le plafond Pinel.

Un investissement réussi en loi Pinel est avant tout une opération immobilière bien étudiée. 

Il convient donc d’acquérir un bien au prix de marché et situé dans une zone à forte demande locative, les grandes villes offrant la meilleure sécurité.

pinel avantages

Comment réduire mes impôts ?

Défiscalisation, investissement immobilier, économie d'impôts...

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez être rappelé ?